Maya

 

Les Mayas, peuple mystique dont on ne connaît pas grand-chose, à part quelques récits sans preuves concrètes, leur style architectural, restes d’habitations, fresques décoratives ou descriptives, qu’aucun scientifique ni géologue ne peuvent interpréter clairement, d’où „peuple mystique“, que l'on accuse encore d’avoir pratiqué les sacrifices humains en série. Mais qu'est-ce qui nous prouve cela, à part ces fresques retrouvées dans quelques temples. Et ces temples, étaient-ce vraiment des temples ? Ces pyramides à toits plats aux quatre côtés dotés de marches d’escaliers, escaliers, accès; accès à quoi exactement, au sommet .  Et si ces pyramides servaient à autre chose que des rituels macabres . Puisque rien ne nous le prouve et que nos chercheurs ont décidé d’interpréter tout vieil édifice dont on ne sait pas grand-chose, en temple, en temple, cela les arrange bien, à croire que toutes les vieilles civilisations passaient leur temps à prier. Il y a aussi d’autres théories, que l’on ne peut pas prouver, ni démentir, ce sont ces mythes affirmants que les Mayas auraient pu voyager dans l’espace et le temps. Cette théorie spéculatrice des anciens cosmonautes, tirant ses sources des mythes et fictions, affirmant que les relations entre les dieux et les mortels s’expliquent par des unions entre extraterrestres et terriens. Cette série de „collages“ numériques s’inspire donc de la théorie du néo-évhémérisme, les seuls juges ce seront vous, contemplateurs de l’imaginaire.